La plupart des Français installés en Argentine sont à Buenos Aires (à 80 %). La grande majorité des Français vivant en Argentine sont diplômés. Plus de 220 sociétés sont implantées directement à travers des filiales et un très grand nombre est présente à travers des importateurs-distributeurs. Des entreprises internationales de l’agroalimentaire sont présentes, de l’automobile, des transports (Alstom), des services informatiques et télécommunications, du tourisme et de l’hôtellerie. Les PME-PMI sont également représentées, mais encore modérément.

Avant de vous installer, il est indispensable de se créer un réseau et de bien s'entourer, voire s'associer. En effet, la législation est extrêmement complexe et changeante, la légalisation d’un certain nombre d’actes reste difficile. Il vous faudra impérativement un avocat pour créer votre entreprise en Argentine. Il n’y a pas de capital exigé par la loi mais, dans la pratique, un minimum de 3 000 pesos est requis pour démarrer une société. Il arrive que le registre du commerce n’autorise pas un lancement de société pour cause de capital jugé insuffisant.

Les secteurs porteurs pour la création d'entreprise en Argentine concernent les biens intermédiaires et les biens d’équipement (pour l’agroalimentaire, l’automobile, le nucléaire et l’aérospatial).

Les services (finances, assurances, professions libérales, bien-être de la personne...) et les logiciels sont également porteurs.

S’implanter dans les provinces en voie de développement permet aux entreprises étrangères de bénéficier d’avantages fiscaux.

Consultez également notre rubrique "Je crée son entreprise à l'étranger".

 

 
Partager cet article